Vincent Reynouard : un "Holocauste" impossible

Moderator: Moderator

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Vincent Reynouard : un "Holocauste" impossible

Postby phdnm » 1 month 1 week ago (Sun Mar 12, 2017 8:39 am)

La censure juive se déchaîne


La librairie Amazone a cédé : le musée juif de l’Holocauste Yad Vashem ayant exigé le retrait de la vente des livres révisionnistes, elle a commencé l’épuration de son catalogue. Mais d’autres plateformes sont déjà visées, ainsi que des bibliothèques… De leur côté, les activistes juifs canadiens ont tenté de faire expulser Alison Chabloz venue au Canada afin d’y donner neuf représentations confidentielles…

A mesure que le révisionnisme se répand, la censure juive se déchaîne davantage.

Dans cette vidéo, Vincent Reynouard analyse l’origine de cette censure. Après avoir adressé un message aux antijuifs qui utilisent le révisionnisme comme une arme, il lance un avertissement aux censeurs juifs. Puis il explique pourquoi les gardiens du mythe de l’Holocauste refusent non seulement de débattre avec les révisionnistes, mais aussi de relever le défi du professeur Faurisson qui leur permettrait pourtant, s’ils en étaient capables, de mettre un terme à l’inexorable essor du révisionnisme. Puis il conclut : la répression et la censure ne serviront à rien ; intellectuellement, les antirévisionnistes ont déjà perdu la partie.

Plan de l'exposé :

Amazon s’incline : bientôt Fahrenheit 451 ?
Les activistes juifs contre Alison Chabloz
L’éternelle tactique juive de l’amalgame pour crier à l’antisémitisme
Message aux antijuifs qui utilisent le révisionnisme comme arme
Une réalité historique bien plus complexe : une rumeur partie… d’Allemagne en 1941
Message aux activistes juifs qui suscitent la répression
La valeur d’une thèse est indépendante de l’utilisation que peuvent en faire certains
La nécessité du débat direct, courtois, loyal, face-à-face
L’impudence des activistes juifs
L’activiste juif trahi par ses actes
Un moyen simple de mettre fin au « négationnisme »
Le défi du professeur Faurisson : « Montrez-moi ou dessinez-moi une chambre à gaz nazie »
Pourquoi les antirévisionnistes sont incapables de relever le défit du professeur Faurisson
Intellectuellement, les antirévisionnistes ont déjà perdu la partie




User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Vincent Reynouard : un "Holocauste" impossible

Postby phdnm » 1 month 5 days ago (Tue Mar 21, 2017 1:43 am)

Antijudaïsme "en hausse". A qui la faute? (Message aux activistes juifs)


Dans cet éditorial, Reynouard constate tout d’abord l’aggravation de la répression, surtout dans les pays anglo-saxons. Au Royaume-Uni, la musicienne révisionniste Alison Chabloz passera très bientôt en procès. Au Canada, Arthur Topham vient d’être condamné pour antisémitisme. Mais les activistes juifs canadiens se déclarent déçus réclament par la sentence qu’ils estiment trop douce.

Reynouard pose alors la question : « Si l’antijudaïsme est en hausse, ne faut-il pas l’imputer aux activistes juifs eux-mêmes qui défendent une mauvaise cause ? »

L’auteur aborde alors la question de l’ « Holocauste ». S’appuyant sur une courte vidéo dans laquelle l’historienne Deborah Lipstadt (héroïne du film antirévisionniste « Le procès du siècle » qui sortira sur les écrans français le 26 avril prochain), prétend expliquer ce qu’est le négationnisme, il démontre que la thèse de l’ « Holocauste » n’est étayée par aucune preuve. Certes, les tenants de la thèse officielle nous montrent toujours ces tas de lunettes, de cheveux ou de chaussures trouvés en 1945 par les Soviétiques à Auschwitz et à Majdanek. Mais Vincent Reynouard l’explique : à supposer qu’il se soit agit de « preuves » d’un massacre de masse, alors comment expliquer que les Allemands, qui auraient fait disparaître les traces documentaires, les corps et les « chambres à gaz », aient laissé subsister ces « preuves » présentées comme évidentes ? On en déduit que ces tas avaient été constitués lors de l’expulsion des Juifs vers l’Est (avec spoliation des déportés), non au cours d’un massacre généralisé. Voilà pourquoi les Allemands ne les ont pas détruits.

Vincent Reynouard en vient ensuite aux « chambres à gaz ». S’appuyant sur le dernier livre paru, début 2017, à propos de l’ « Holocauste » (un pavé de 500 pages), il dévoile le mécanisme de la propagande par l’image qui, depuis 70 ans, fait croire que les Allemands auraient perpétré un gigantesque massacre de masse à l’aide d’une arme du crime sans précédent : le local d’asphyxie pour 1000 personnes à la fois. Ce mécanisme a été résumé en une phrase par le professeur Faurisson : « On nous a fait prendre des morts pour des tués et des fours crématoires pour des chambres à gaz homicides ».

Reynouard termine en expliquant pourquoi les historiens ne fournissent aucune représentation physique de l’arme du crime : la « chambre à gaz ». S’appuyant sur la scène d’un film qui, en 1988, prétendait montrer un gazage homicide à Birkenau ainsi que sur l’ouvrage de l’exterminationniste Jan van Pelt, il explique pourquoi une étude technique qui voudrait expliquer le fonctionnement d’une « chambre à gaz » allemande suffit pour dévoiler la supercherie. D’où la réponse des 34 historiens au professeur Faurisson le 21 février 1979 : « Il ne faut pas se demander comment, techniquement, un tel meurtre de masse a été possible ».


avatar
Métaphrase
Member
Member
Posts: 17
Joined: Thu Jan 05, 2017 3:11 am

Re: Vincent Reynouard : un "Holocauste" impossible

Postby Métaphrase » 1 month 5 days ago (Tue Mar 21, 2017 2:13 am)

"AMENDEMENTS (1787-2017: 240 ans d'existence, la plus vieille déclaration de libertés démocratiques encore en usage.)
ARTICLE PREMIER
Le Congrès ne fera aucune loi qui touche l'établissement ou interdise le libre exercice d'une religion, ni qui restreigne la liberté de la parole ou de la presse, ou le droit qu'a le peuple de s'assembler paisiblement et d'adresser des pétitions au gouvernement pour la réparation des torts dont il a à se plaindre.
ARTICLE II
Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé."
***

Internet, c'est l'extension de la conception américaine de la liberté au monde, où c'est le pouvoir qui est tenu de respecter la liberté de l'individu, plutôt que la personne qui doit défendre ses droits contre des mafias idéologiques, comme le libellé de l'amendement l'expose. De sorte que, les actes liberticides des ÉTATS sont réputés dictatoriaux et, aux U.S.A, risqueraient de se trouver confrontés à l'usage du second amendement...

P.S. Face aux amendements américains, la seule existence de lois "mémorielles" dément ce qu'elles veulent forcer à croire. Car, une fois ce principe posé, la cause est entendue: le massacre au gazage homicide, au Zyklon B, par les nazis, n'est qu'un bobard.

User avatar
hermod
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 1974
Joined: Sun Feb 03, 2013 10:52 am

Re: Vincent Reynouard : un "Holocauste" impossible

Postby hermod » 1 month 3 days ago (Wed Mar 22, 2017 10:05 am)

Métaphrase wrote:"AMENDEMENTS (1787-2017: 240 ans d'existence, la plus vieille déclaration de libertés démocratiques encore en usage.)
ARTICLE PREMIER
Le Congrès ne fera aucune loi qui touche l'établissement ou interdise le libre exercice d'une religion, ni qui restreigne la liberté de la parole ou de la presse, ou le droit qu'a le peuple de s'assembler paisiblement et d'adresser des pétitions au gouvernement pour la réparation des torts dont il a à se plaindre.
ARTICLE II
Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé."
***

Internet, c'est l'extension de la conception américaine de la liberté au monde, où c'est le pouvoir qui est tenu de respecter la liberté de l'individu, plutôt que la personne qui doit défendre ses droits contre des mafias idéologiques, comme le libellé de l'amendement l'expose. De sorte que, les actes liberticides des ÉTATS sont réputés dictatoriaux et, aux U.S.A, risqueraient de se trouver confrontés à l'usage du second amendement...

P.S. Face aux amendements américains, la seule existence de lois "mémorielles" dément ce qu'elles veulent forcer à croire. Car, une fois ce principe posé, la cause est entendue: le massacre au gazage homicide, au Zyklon B, par les nazis, n'est qu'un bobard.


Du premier amendement, tu veux dire? Le second amendement, ce n'est pas plutôt celui sur les armes à feu???

En tout cas, je ne miserais pas trop sur cet amendement. Suffit de faire qualifier le révisionnisme de l'Holocauste de "discours de haine" (hate speech) par le gouvernement US et le tour sera joué pour les censeurs sionistes désireux de fermer la bouche de ceux qui menacent la pérennité de leur chère shoah en mousse. Laissons le lobby israélien faire sont oeuvre en coulisses et actionner les leviers qu'il faut pour parvenir à ses fins. Wait and see. A mon avis, la seule raison pour laquelle cela n'a pas encore été fait, c'est parce qu'ils ont peur qu'une interdiction frontale et ouverte éveille trop les soupçons des citoyens américains sur la crédibilité du bobard de l'Holocauste. Jusqu'à présent les censeurs sionistes ont préféré la méthode démocratique hypocrite à la sauce anglo-saxonne pour préserver l'illusion de la liberté d'expression, c-à-d un blackout médiatique complet sur les arguments révisionnistes ("vous pouvez parler, mais personne ne vous entendra, bande de deniers fous") et une diabolisation des révisionnistes ("vous pouvez parler, mais personne ne vous écoutera, bande de conspirationnistes antisémites paranoïaques"). Les 2 méthodes (interdiction frontale et interdiction "latérale") mènent grosso modo au même résultat de toute façon, et ce résultat est de parvenir à maintenir efficacement le gros du troupeau loin des sujets interdits.
"But, however the world pretends to divide itself, there are ony two divisions in the world to-day - human beings and Germans. – Rudyard Kipling, The Morning Post (London), June 22, 1915

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Vincent Reynouard : un "Holocauste" impossible

Postby phdnm » 4 weeks 2 days ago (Sun Mar 26, 2017 7:53 am)

Censure de mes éditoriaux : les gardiens de la Mémoire de l’Holocauste ont peur


En France, le dernier éditorial de Vincent Reynouard a été censuré en moins de 24 heures. Dans cette vidéo, Reynouard explique pourquoi : le mythe de l’Holocauste se décomposant toujours plus, les gardiens de la Mémoire ressentent une peur panique face à ceux qui répandent la vérité. D’où leur refus du débat loyal, face-à-face, et leur empressement à exiger la censure.

En moins d’un quart d’heure, s’appuyant sur les travaux des historiens de l’Holocauste, Reynouard explique en quoi le mythe se décompose. Une vidéo choc.

Plan de l'exposé :

1. Bricolages et « gazouillages » selon Jean-Claude Pressac
2. Quand les historiens abandonnent en cachette les « aveux » de Rudolf Höss
3. Les historiens n’ont pas travaillé avec objectivité
4. Le chiffre des « six millions » annoncé dès 1944 dans la presse alliée
5. Les historiens actuels pas plus honnêtes que leurs aînés
6. Ce refus du débat qui discrédite les antirévisionnistes


User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Vincent Reynouard : un "Holocauste" impossible

Postby phdnm » 4 weeks 6 hours ago (Tue Mar 28, 2017 7:16 am)

Mon avant-dernier éditorial réfuté ? Réponse à Gui Orl (1/2)


Un féroce contradicteur, Gui Orl, prétend avoir réfuté en quatre points l’avant-dernier éditorial de Vincent Reynouard. Dans ce premier volet, Reynouard lui répond sur le terrain historique et sur le terrain technique.

- Il démontre tout d'abord que loin d’avoir caché les affaires volées aux Juifs déportés lors de l’Action Reinhardt (ce qui aurait prové la mauvaise conscience des exécutants), les Allemands les ont au contraire utilisées en les distribuant par centaines de milliers (pièces de textiles notamment) aux colons allemands, aux sinistrés et… aux prisonniers des camps.

- Gui Orl prétend que la Science donne tort aux révisionnistes à propos de la vitesse de diffusion des vapeurs mortelles dans les « chambres à gaz ». Reynouard lui répond en s’appuyant sur les conclusions du chimiste Germar Rudolf. Il en profite pour dévoiler, en avant-première, le contenu, sur ce point, de la prochaine réédition considérablement augmentée du « rapport Rudolf ».

- Gui Orl prétend enfin réfuter Reynouard à propos des prétendues « colonnes d’introduction du Zyklon B ». Toutefois, incapable de démontrer qu’elles auraient effectivement pu être installées dans les « chambres à gaz », il affirme que, suivant la même logique, les piliers de soutènement n’auraient pas pu l’être non plus. Reynouard balaye cet argument en démontrant, documents historiques et techniques à l’appui, que les piliers de soutènement ont été installés autrement…

Cette vidéo démontre une nouvelle fois combien Reynouard maîtrise son sujet…

Dans une deuxième partie, il répondra à la question suivante : « Pourquoi, témoignant à Nuremberg en avril 1946, l’ancien commandant d’Auschwitz n’a-t-il pas dit toute la vérité ? »

Plan de l'exposé :

1. Chaussures, lunettes, habits… retrouvés en 1945 par les Soviétiques à Auschwitz et à Majdanek : sont-ils la preuve d’un meurtre de masse ?

2. Diffusion de l’acide cyanhydrique dans les « chambres à gaz » : la science donne-t-elle tort aux révisionnistes ?

3. Les prétendues « colonnes d’introduction du Zyklon B » : Gui orl change de sujet


User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Vincent Reynouard : un "Holocauste" impossible

Postby phdnm » 3 weeks 3 days ago (Fri Mar 31, 2017 10:18 pm)

Pourquoi, en avril 1946, l’ancien commandant d’Auschwitz n’a-t-il pas dit toute la vérité ?


Gui Orl demande : si, vraiment, l’ancien commandant d’Auschwitz a été torturé par les vainqueurs afin de produire un faux témoignage sur les chambres à gaz, alors comment se fait-il que, déposant à Nuremberg, il a pu librement dénoncer les bombardements alliés et leurs conséquences sur la santé des déportés à la fin de la guerre?

Dans un exposé passionnant, Vincent Reynouard répond à cette objection d’autant plus forte que, se sachant perdu, l’ancien commandant d’Auschwitz aurait dû révéler toute la vérité, y compris sur les prétendues « chambres à gaz ».

Replaçant les éléments dans le contexte de l’époque, Reynouard explique pourquoi Rudolf Höss n’était pas libre de dire toute la vérité. Se fondant, comme d’habitude, sur de multiples documents d’époque, il rappelle pourquoi les Soviétiques ont organisé une propagande autour des « chambres à gaz » (avec, en prime, des chiffres astronomiques quand il s’agissait de compter les assassinés) : ils voulaient galvaniser leurs troupes et masquer leurs propres crimes commis sur les civils allemands.

Puis il explique pourquoi, à l’Ouest, les Alliés reprirent la propagande soviétique : ils voulaient sinon masquer (car ce n’était guère possible) au moins justifier leurs stratégie meurtrière. Invoquant de nombreux articles de presse parus à l’époque, Reynouard expose la façon dont la propagande alliée est née puis a grandi, entre la fin 1944 et le début 1946. Ainsi découvre-t-on que dès mars 1945, les Anglo-américains voulaient juger Hitler pour « meurtres massifs en chambres à gaz ». Mais ils n’en trouvèrent aucune dans les camps qu’ils libérèrent : si bien qu’ils durent en trouver une dans le dernier grand camp libéré : Dachau… Citant un sondage bien oublié, paru en décembre 1944, Reynouard révèle que le public américain ne croyait ni aux « six millions », ni même à « deux millions ».

Voilà pourquoi les Anglo-américains redoublèrent leur propagande et laissèrent Rudolf Höss témoigner « librement » à Nuremberg. Loin de le gêner, sa déposition allait au contraire « avaliser » leurs bobards.

Plan de l’exposé :

1. Rudolf Höss : un témoin qui se savait perdu
2. La propagande soviétique pour galvaniser les troupes et masquer leurs crimes
3. A l’Ouest, les Alliés reprennent la propagande soviétique
4. Les Alliés occidentaux « découvrent » in extremis une « chambre à gaz »
5. Pourquoi, à Nuremberg en avril 1946, l’ancien commandant d’Auschwitz n’a pas dit toute la vérité
6. Le vainqueur avait intérêt à laisser Höss témoigner « librement »

Conclusion


User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Vincent Reynouard : un "Holocauste" impossible

Postby phdnm » 1 week 6 days ago (Wed Apr 12, 2017 12:41 am)

Marine Le Pen et la rafle du Vel' d'Hiv : le piège inéluctable


Marine Le Pen a suscité la polémique en affirmant que « la France n’est pas responsable de la rafle du Vel d’Hiv », le 16 juillet 1942.

A priori, il s’agit d’une position courageuse. Dans cet exposé toutefois, Vincent Reynouard explique pourquoi l’argument utilisé par la présidente du Front National se retourne contre son parti.

Reynouard rappelle tout d’abord que Marine Le Pen se déclare non révisionniste. Aujourd’hui d’ailleurs, elle ne réclame même plus l’abrogation des lois mémorielles (elle l’a clairement souligné face au journaliste Yves Thréard), affirmant que les Français « ont tourné la page » et se soucient de l’avenir, pas des querelles du passé.

Reynouard relève ensuite une grave contradiction dans le discours du Front National : car au nom de l’unité nationale, il veut une histoire de France (un « roman national ») présentée sous un jour favorable et s’oppose aux « repentances d’État ». Preuve que le passé est très important pour une nation.

L’auteur explique ensuite pourquoi, cautionnant l’histoire imposée de la seconde guerre mondiale et voulant défendre l’unité nationale (la « fierté d’être Français »), Marine Le Pen se voit contrainte de dégager la responsabilité de la France dans la rafle du Vel’ d’Hiv, donc de charger le « régime de Vichy ». C’est la logique infernale du mensonge qui se met en place et qui va se développer jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’à ce que le Front National en vienne à dénier toute légitimité au maréchal Pétain.

Reynouard démontre alors non seulement que c’est contraire à la vérité historique, mais aussi que, politiquement, ce mensonge coûtera très cher au Front National. Car nier la légitimité du « régime de Vichy » au nom d’une « conception gaulliste de la France », c’est justifier tous les appels à la rébellion contre un pouvoir légitime. Dès lors, à supposer qu’un jour, le Front National se hisse au pouvoir (par les urnes, bien entendu), n’importe qui, n’importe quel collectif pourra s’exiler à l’étranger et appeler à la sédition « au nom de la vraie France ».

En conclusion, Reynouard réaffirme la nécessité du combat révisionniste.

Sans cesse attaquée sur le terrain de l’Histoire de la seconde guerre mondiale, la droite nationale doit répondre sur ce terrain, en commençant par rétablir la vérité sur le prétendu « Holocauste ». Tout part de là…


User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Vincent Reynouard : un "Holocauste" impossible

Postby phdnm » 1 week 4 days ago (Fri Apr 14, 2017 7:31 am)

Il y a 20 ans : ma révocation de l’Éducation nationale. Ce que je n’ai jamais dit


Le 14 avril 1997, voilà vingt ans jour pour jour, j’étais révoqué de l’Éducation nationale. Suite à une dénonciation dont j’ignorais l’auteur. En 2010, j’ai découvert son identité et je suis parvenu à le « coincer ». Mais je lui pardonne, car au final, celle qui m’a dénoncé a servi la Providence. Dans cette vidéo, je reviens sur cette affaire, j’en dévoile des aspects très inattendus et j’explique pourquoi je pardonne à cette femme…

Plan de l’exposé :

1. Simulacres de justice
2. Pouvais-je être militant révisionniste et professeur dans l’Éducation nationale ?
3. Ma révocation : un signe du Destin
4. Je découvre l’identité de mon dénonciateur
5. La cause première et très inattendue de ma révocation
6. Mon dénonciateur a été l’outil de la Providence
7. Nulle haine contre mes persécuteurs


User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Vincent Reynouard : un "Holocauste" impossible

Postby phdnm » 6 days 6 hours ago (Wed Apr 19, 2017 7:23 am)

Adolf Hitler et Horst Mahler : deux héros


Dans ce court éditorial, Vincent Reynouard félicite Horst Mahler qui a fui avant que la "Justice" allemande ne vienne l'arrêter pour le jeter en prison. Quand les lois sont injustes et la "justice" une comédie, alors il faut désobéir et dire « zut » à l’institution chargée de les appliquer…

Reynouard souligne ensuite l'évolution politique de l'avocat allemand du communisme au national-socialisme. Hitler étant né un 20 avril, l'auteur cite deux articles qui parurent le 20 avril 1941 pour souhaiter cet anniversaire (l'un du ministre allemand Walter Funk, l'autre du collaborationniste français Marcel Déat).

Enfin, Reynouard exhume un article totalement oublié de Pierre-Antoine Cousteau, paru le 19 janvier 1945 et qui dénonçait (avec humour mais sans concession) l'hypocrisie cynique des Alliés.



Return to “Forum Révisionniste en Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests