Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbeck)

Moderator: Moderator

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbeck)

Postby phdnm » 2 years 4 months ago (Tue Dec 16, 2014 4:02 pm)




Le 13 décembre 2014, Madame Ursula Haverbeck, 86 ans, veuve d’un pasteur, a pris l’héroïque décision de s’adresser à ses compatriotes allemands pour les entretenir de ce qu’elle appelle « Le plus grand problème de notre temps ». Il s’agit du plus grand problème historique à retombées philosophiques, morales et politiques de ces 70 dernières années. Ce problème historique est celui de savoir si le génocide d’environ six millions de juifs, en particulier par le moyen de chambres à gaz homicides, est une réalité historique ou non.


Pour sa vidéo, qui est en allemand, reportez-vous à




Il est hautement probable que la justice allemande se saisira du cas d’Ursula Haverbeck. Je vous tiendrai au courant des suites de cette grave affaire.


Pour le moment, je me suis contenté d’envoyer à l’ami qui m'a informé de l’événement un message dont vous voudrez bien trouver le texte ci-dessous dans sa version française.


Transmettez, je vous prie, mes compliments à Ursula Haverbeck, cette grande dame qui, je l’espère, n’oubliera pas que le premier homme au monde à invoquer des arguments d’ordre matériel et de nature architecturale ou physico-chimique pour résoudre « das grösste Problem unserer Zeit » a été un Français, Robert Faurisson, disciple d’un autre Français, Paul Rassinier, et d’un Américain, Arthur Robert Butz.

Enfin, s’il est un homme auquel nous devons tant pour avoir affronté ce terrible problème, il me semble que c’est incontestablement l’Allemand Ernst Zündel. Cela dit, n'oublions jamais le nombre, chaque année grossissant, de ceux qui, dans le monde entier et non pas seulement en Allemagne ou en Autriche, ont tant contribué par leur travail ou leurs sacrifices, à résoudre ce qui aura été ce que Madame Ursula Haverbeck appelle « le plus grand problème de notre temps ».



Site internet : www.ursula-haverbeck.info



User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbec

Postby phdnm » 2 years 4 months ago (Wed Dec 17, 2014 12:37 am)

Seconde version avec ajouts




A ses risques et périls, une grande dame allemande vient d'ouvrir publiquement la boîte noire de « l'Holocauste ». Elle le fait au pays qui, avec l'Autriche, est, en Europe, le plus impitoyable à l'égard du révisionnisme historique.

L'attachement des autorités allemandes et autrichiennes à leur péché capital est d'autant plus fort que ce péché n'est que le produit d'infâmes bobards de guerre.

S'ajoute à cette forme de perversion masochiste un réflexe d'attachement à l'ordre (Wie geht's? Comment cela va-t-il ? Réponse d'usage : Alles in Ordnung. Tout est en ordre).

Pour beaucoup trop d'esprits germaniques, le révisionnisme est de nature à susciter la défiance ; il est dangereux pour l'ordre et la sécurité (Ordnung und Sicherheit).

Je vous invite à avoir une pensée pour Sylvia Stolz, « la Jeanne d'Arc allemande », et pour Reinhold Elstner qui, à Munich le 25 avril 1995, s'est immolé par le feu en signe de protestation contre « le Niagara de mensonges » déversé sur son peuple. Rappelez-vous que toutes les personnes qui ont déposé un bouquet à l'emplacement de son suicide ont eu affaire à la police allemande. Voyez l'In Memoriam sur lequel s'ouvre le premier volume de mes Ecrits révisionnistes, p. V-VI.

Mais venons-en au fait.

Le 13 décembre 2014, Madame Ursula Haverbeck, 86 ans, veuve d’un pasteur, a pris l’héroïque décision de s’adresser à ses compatriotes allemands pour les entretenir de ce qu’elle appelle « Le plus grand problème de notre temps ». Il s’agit du plus grand problème historique à retombées philosophiques, morales et politiques de ces 70 dernières années. Ce problème historique est celui de savoir si le génocide d’environ six millions de juifs, en particulier par le moyen de chambres à gaz homicides, est une réalité historique ou non.


Pour sa vidéo, qui est en allemand, reportez-vous à




Il est hautement probable que la justice allemande se saisira du cas d’Ursula Haverbeck. Je vous tiendrai au courant des suites de cette grave affaire.


Pour le moment, je me suis contenté d’envoyer à l’ami qui m'a informé de l’événement un message dont vous voudrez bien trouver le texte ci-dessous dans sa version française.


Transmettez, je vous prie, mes compliments à Ursula Haverbeck, cette grande dame qui, je l’espère, n’oubliera pas que le premier homme au monde à invoquer des arguments d’ordre matériel et de nature architecturale ou physico-chimique pour résoudre « das grösste Problem unserer Zeit » a été un Français, Robert Faurisson, disciple d’un autre Français, Paul Rassinier, et d’un Américain, Arthur Robert Butz.

Enfin, s’il est un homme auquel nous devons tant pour avoir affronté ce terrible problème, il me semble que c’est incontestablement l’Allemand Ernst Zündel. Cela dit, n'oublions jamais le nombre, chaque année grossissant, de ceux qui, dans le monde entier et non pas seulement en Allemagne ou en Autriche, ont tant contribué par leur travail ou leurs sacrifices, à résoudre ce qui aura été ce que Madame Ursula Haverbeck appelle « le plus grand problème de notre temps ».



Site internet : http://www.ursula-haverbeck.info

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbec

Postby phdnm » 2 years 4 months ago (Thu Dec 18, 2014 11:31 pm)

Allemagne : Ouverture d'une enquête sur Ursula Haverbeck


Mardi 16 nous diffusions un article du Pr Faurisson signalant qu'une "grande dame allemande" de 86 ans, Ursula Haverbeck, avait eu le courage d' "ouvrir la boîte noire de 'l'Holocauste' " en s'adressant à ses compatriotes pour "les entretenir de ce qu'elle appelle 'le plus grand problème de notre temps' ".

Il n'a pas fallu longtemps à la police pour réagir devant une telle entorse au politiquement correct. On apprend sur un site allemand et sous le titre "Nouvelle négation de l'Holocauste" que la police vient d'ouvrir une enquête à son sujet. Ursula conteste qu'Auschwitz ait été un camp d'extermination national-socialiste. L'article l'accuse de s'être livrée à sa "haine antisémite" et d'avoir parlé de "conjuration juive mondiale".

Récemment, selon le site, Ursula Haverbeck avait déposé une plainte auprès du ministère public de Bielefeld contre le Conseil central des juifs en Allemagne" pour "persécution de personnes innocentes". Dans sa lettre à cette autorité, l'octogénaire avait constaté qu'il n'était plus possible de partir du point de vue que les juifs avaient été assassinés.

http://www.bnr.de/artikel/aktuelle-meld ... t-leugnung

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbec

Postby phdnm » 2 years 8 hours ago (Sun Apr 26, 2015 2:59 pm)

Allemagne : 10 minutes de révisionnisme à la télé !


Il s'est passé quelque chose de surprenant, jeudi soir 23 avril, mais surtout quelque chose d'important: les téléspectateurs allemands ont eu droit à 10 minutes de révisionnisme historique sur la première chaîne de télévision ARD ! Expliquons-nous.

Le 31 janvier dernier avait lieu à Naumburg, petite ville de Saxe-Anhalt, une réunion du NPD local où sont intervenus deux solides révisionnistes, tous deux, d'ailleurs, dans le collimateur de la justice: Hans Püschel, le révisionniste allemand, ancien maire d'une petite commune appelée "Krauschwitz", et Ursula Haverbeck, 87 ans, une "grande dame allemande" qui, en décembre dernier, avait fait une déclaration révisionniste fracassante pour essayer de sortir ses contemporains de leur torpeur.

Le but de la réunion était de faire connaître l'existence d'un livre signé du Pr Norbert Frei, de l'Institut d'histoire contemporaine de Munich, paru en 2000 et portant sur les "Ordres et instructions donnés par la Kommandantur à Auschwitz de 1940 à 1945": pour H. Püschel et U. Haverbeck le livre dans sa totalité démontre de manière évidente que le camp d'Auschwitz n'était nullement un camp d'extermination mais bel et bien un camp de travail.

A cette réunion du NPD assistait un journaliste de la NRD (radio de l'Allemagne du Nord): Robert Bongen.

La réunion avait été plutôt mouvementée et au journaliste qui sollicitait une interview Ursula Haverbeck avait demandé de l'interroger plus tard, à son domicile de Vlotho.

La rencontre eut lieu le 11 mars 2015 et ce jour-là le journaliste enregistra 4 pleines heures d'interview dont il extraira une vidéo de 49 minutes.

Et voici le fait extraordinaire: le jeudi 23 avril, à 21h45, au cours de sa célèbre émission "Panorama", la première chaîne de télévision allemande ARD diffusa 10 minutes de cette interview ­10 minutes d'une voix révisionniste à la télévision allemande!!

Bien entendu, les 10 minutes furent suivies d'une intervention du Pr Norbert Frei qui s'efforça d'expliquer, un peu maladroitement, que ces instructions et ordres de la Kommandantur ne constituaient "pas une preuve de la non-existence de l'Holocauste" (sic).

Mais surtout: à l'heure qu'il est, les téléspectateurs allemands peuvent se rendre sur le site Internet de l'émission "Panorama" et écouter les 49 minutes de la vidéo complète réalisée par le journaliste Robert Bongen sur son interview d'Ursula Haverbeck (commençant d'ailleurs par un hommage au Pr Faurisson), à l'adresse suivante:



Pour Ursula Haverbeck, "L'Holocauste est le mensonge historique le plus gros et le plus tenace".

Cette interview va-t-elle enfin déclencher un sursaut dans le peuple allemand ?...

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbec

Postby phdnm » 1 year 11 months ago (Wed Apr 29, 2015 2:41 pm)

Madame Ursula Haverbeck nous parle d'un certain problème...


User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbec

Postby phdnm » 1 year 10 months ago (Wed Jun 03, 2015 11:25 pm)

La grande dame allemande fait un malheur !


Image



Comme on pouvait s'y attendre, la sensationnelle interview d'Ursula Haverbeck diffusée en mars et décrivant "l'Holocauste" comme un gigantesque mensonge provoque en Allemagne, selon les cas, un spectaculaire mouvement d'intérêt, d'espoir ou de colère.

La police de la pensée, qui a d'abord choisi de pratiquer la politique du silence, s'est vue contrainte d'entrer en action. Ce 1er juin, elle a procédé à une perquisition de six heures au domicile de "la grande dame allemande".

Pour ceux qui lisent l'allemand, voyez http://altermedia-deutschland.info/cont ... tersgrenze

Les indices se multiplient d'un éveil des esprits dans le pays le plus scandaleusement chloroformé du monde par la religion de "l'Holocauste".

Les raisons de cet éveil peuvent tenir aux faits suivants :

1) la chasse inhumaine aux nonagénaires dans leurs mouroirs ; puis leur transport en civière et avec le goutte-à-goutte jusque devant un tribunal ;

2) la récente et cynique décision des autorités judiciaires en place decondamner SANS PREUVE et SANS TEMOINS : il suffira d'avoir été présent dans tel camp à tel moment pour être déclaré "complice" de l'assassinat de tant de personnes arrivées au camp à ce moment-là ; cet assassinat pourra, comme au procès de Nuremberg (1945-1946), être décrété "de notoriété publique" ; selon un usage vieux de 70 ans, aucune expertise médico-légale décrivant la scène de crime et l'arme du crime ne sera ordonnée ;

3) la punition infligée aux avocats et, en particulier, à Sylvia Stolz, "la Jeanne d'Arc allemande", de défendre les prévenus avec trop d'ardeur ;

4) la multiplication des mesures d'indemnisation en faveur des miraculés, et cela en un temps de grave crise financière et en dépit des sommes colossales déjà extorquées à l'Allemagne au titre des "réparations" ;

5) le matraquage shoatique matin, midi, l'après-midi, le soir, la nuit, jour après jour, année après année, de l'école à la tombe, et même parfois au-delà de la tombe quand, par exemple, on se met à instruire le procès d'un mort qu'on avait négligé de condamner de son vivant.

RF

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbec

Postby phdnm » 1 year 10 months ago (Wed Jun 10, 2015 7:01 am)



[Paul Eisen nous transmet une vidéo d’Ursula Haverbeck intitulée « I want to tell the British people... ». Peut-être en paraîtra-t-il une version sous-titrée en français. Peut-être même aurons-nous droit à une vidéo spécifique en français.]



Paul Eisen, juif britannique et révisionniste, nous transmet ici une vidéo de Lady Michèle Renouf concernant Ursula Haverbeck, « la grande dame allemande », qui mène dans son pays, à visage découvert, un combat héroïque contre « le mensonge de l’Holocauste ». Lors de la visite qu’elle m’avait rendue à mon domicile le 8 janvier 2014, j’avais été frappé par sa franchise, sa clarté, son énergie et sa détermination. Quand on sait la férocité avec laquelle s’exerce en Allemagne la répression du révisionnisme, on ne peut qu’admirer cette émule de Sylvia Stolz, « la Jeanne d’Arc allemande ».

En France, depuis des lustres, je ne cesse, sous différentes formes, de dire à ceux qui accusent l’Allemagne d’avoir mis au point et utilisé une arme de destruction massive appelée « chambre à gaz » : « Montrez-moi ou dessinez-moi une chambre à gaz [nazie] ! » Je n’ai jamais reçu de réponse sinon une déclaration signée de 34 historiens français et comportant le passage suivant : « Il ne faut pas se demander comment, techniquement, un tel meurtre de masse a été possible. Il a été possible techniquement puisqu’il a eu lieu » (Le Monde, 21 février 1979). Aux Etats-Unis, Bradley Smith lance, en particulier aux universités américaines, le défi suivant : « Donnez-moi le nom, avec preuve, d’un juif qui soit mort dans une chambre à gaz [nazie] » ; pas de réponse, là non plus. U. Haverbeck, elle, depuis cinq ans, adresse aux instances les plus qualifiées de son pays la question : « Où sont morts les six millions de juifs ? » ; total silence, là encore.

Cette sorte de silence s’accompagne, selon le cas, de cris d’indignation, d’insultes, de mesures de rétorsion professionnelles, policières, judiciaires, médiatiques. Dans le cas d’U. Haverbeck, dont j’ai déjà traité ces jours-ci, la police et la justice allemandes se sont montrées peu actives et ont même, après quelques procès, tenté la politique du silence. Il aura fallu, en 2015, les retentissantes interviews publiques de « la grande dame allemande », de 87 ans, pour qu’en fin de compte la police et la justice de son pays décident d’une perquisition qui a duré six heures et qui présage de graves ennuis judiciaires.

Mais, comme Lady Renouf, comme Sylvia Stolz, Ursula Haverbeck refusera d’obéir à « la force injuste de la loi ». Elle ouvre, en plein cœur de l’Allemagne, une nouvelle ère dans l’histoire du révisionnisme historique.

8 juin 2015

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbeck)

Postby phdnm » 1 year 5 months ago (Tue Nov 10, 2015 11:41 am)

Ursula Haverbeck en procès jeudi à Hambourg


Jeudi prochain 12 novembre, Ursula Haverbeck, 87 ans, la "Grande Dame allemande" poursuivie, évidemment, pour incitation à la haine raciale, passera devant le tribunal cantonal de Hambourg pour répondre des propos qu'elle a tenus dans son extraordinaire interview accordée à un journaliste de la première chaîne de télévision allemande, émission "Panorama".

En tout cas très significatif est le fait que la pauvre ignorante journaliste du "Morgenpost", une Stephanie Lamprecht, annonçant la comparution de Ursula Haverbeck, commence ainsi son article:

Il n'a pas existé de chambres à gaz, à Auschwitz personne n'est mort, les cadavres des camps de concentration étaient en réalité des victimes de bombardements - c'est avec des théories du complot criminelles de ce genre que Ursula Haverbeck, 87 ans, se répand depuis la fin du IIIe Reich à travers les marécages bruns célébrés par les néo-nazis
.


Source : http://www.mopo.de/nachrichten/ursula-h ... 60212.html

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbeck)

Postby phdnm » 1 year 5 months ago (Thu Nov 12, 2015 7:49 am)

Dix mois de prison ferme pour Ursula Haverbeck !!!


Nous apprenons à l'instant, par un correspondant que nous remercions, que le Tribunal de Hambourg vient de condamner la "Grande Dame allemande", Ursula Haverbeck, 87 ans, à 10 mois de prison ferme en première instance !

Raison de plus pour visionner sa formidable interview donnée à un journaliste de "Panorama"




User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbeck)

Postby phdnm » 1 year 5 months ago (Fri Nov 13, 2015 1:35 am)

Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme



Le 16 décembre 2014, j'avais consacré à Frau Ursula Haverbeck, "la grande dame allemande", un article intitulé "Une grande dame allemande ouvre la boîte noire de l' 'Holocauste' " http://robertfaurisson.blogspot.fr/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html


Agée de 87 ans, elle vient d'être condamnée par un tribunal de Hambourg à une peine de dix mois de prison ferme en raison d'une interview accordée à Panorama où, d'emblée, il se trouve qu'elle a prononcé mon nom.


Elle a assuré sa propre défense sans recours à un avocat. Le président du tribunal a vite compris que la dame ne cèderait pas d'un pouce dans ses convictions révisionnistes. Il lui a dit : "Il n'y a rien à tirer de vous".


Une cinquantaine ou une soixantaine de personnes ont fait escorte à la dame et ne lui ont pas ménagé leur soutien et leur admiration.


Il y a quelques années Ursula Haverbeck m'avait rendu visite. J'avais été frappé par sa détermination mais l'entrevue avait été brève et je n'avais pas été en mesure d'évaluer le degré de ses connaissances de l'argumentation révisionniste.


Il y a peu, elle a forgé une sentence qui est, en allemand, d'un effet remarquable mais qui, traduite en français, perd de son effet : "Eine Untat ohne Tatort ist keine Tatsache" : un fait criminel sans [indication du] lieu du fait criminel n'est pas un fait établi.


Elle veut dire par là que ceux qui se permettent d'accuser l'Allemagne d'avoir perpétré un gigantesque crime dans des "chambres à gaz" sont incapables de nous montrer l'emplacement où un tel crime aurait été commis. Ils ne peuvent se prévaloir d'aucune expertise médico-légale concluant au fait que tel bâtiment, soit intact, soit à l'état de ruine, a réellement contenu une chambre à gaz d'exécution. En effet, depuis soixante-dix ans, aucune expertise de ce genre n'a été ordonnée par un tribunal sauf dans un cas, celui de la prétendue chambre à gaz d'exécution du Struthof, près de Strasbourg. Très tôt, le 1er décembre 1945, le toxicologue René Fabre, doyen de la Faculté de pharmacie de Paris, a rendu son verdict : cette prétendue chambre à gaz et sa cheminée d'évacuation ainsi que les cadavres des prétendus gazés ne contenaient aucune trace de Zyklon B (pesticide inventé dans les années 1920 et à base d'acide cyanhydrique). On se méfiera ici, par exemple, de la chambre à gaz bidon du Krema I d'Auschwitz ("Tout y est faux", dixit l'historien conventionnel Eric Conan) ou d'une certaine "expertise" polonaise de 1990-1991 qui avait été improvisée pour essayer de répondre, en vain, à l'expertise de Fred Leuchter.


Il est particulièrement instructif que jamais les accusateurs de l'Allemagne n'ont pu relever le défi que j'avais lancé depuis Stockholm en 1992, un défi qui hante leurs nuits : "Show me or draw me a Nazi gas chamber!" : Montrez-moi ou dessinez-moi une chambre à gaz nazie !


Des milliards d'hommes croient encore aujourd'hui en l'existence d'une arme de destruction hyper-massive qu'on ne leur a jamais montrée et qu'ils n'ont pas même demandé à voir. Miracle du tambour holocaustique et des cymbales hollywoodiennes !


Ursula Haverbeck, à 87 ans, ne pliera pas. Personnellement, à près de 87 ans, j'ai l'impression que je ne plierai pas non plus.


Robert Faurisson, le 12 novembre 2015

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbeck)

Postby phdnm » 1 year 5 months ago (Tue Nov 17, 2015 3:14 pm)

Ursula Haverbeck (87 ans) condamnée à 10 mois de prison ferme le 12.11.2015


User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbeck)

Postby phdnm » 1 year 2 months ago (Thu Feb 04, 2016 8:13 am)

Samedi 30 janvier, Ursula Haverbeck, "la Grande Dame allemande", 87 ans, condamnée récemment à 10 mois de prison sans sursis, s'est exprimée à Berlin dans l'arrière-salle d'un bistrot qui réunissait 80 personnes dont des responsables du NPD, parti dit de "l'extrême droite" allemande, et elle a réitéré les propos qu'elle avait tenus dans son interview à "Panorama" : l'extermination des juifs n'a jamais eu lieu, les chambres à gaz homicides n'ont pas existé, on ne peut plus imputer aux Allemands ces crimes monstrueux.

A cette réunion participaient quelques responsables du NPD. Son dirigeant, Frank Franz, absent évidemment de la réunion, a fait savoir qu'Ursula n'est pas membre de son parti et qu'il soupçonne fort que quelques personnes malintentionnés aient organisé cette rencontre précisément à quelques jours de l'ouverture du procès en interdiction de son parti qui doit s'ouvrir le 1er mars devant la Cour constitutionnelle de Karlsruhe...

Source : http://www.spiegel.de/politik/deutschla ... 75404.html

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbeck)

Postby phdnm » 1 year 2 months ago (Fri Feb 12, 2016 8:13 am)

La "mamie nazie" n'assistera pas au procès


12 février 2016

Dans son manteau marron au col en fourrure, elle a l’air d’une octogénaire comme les autres. Seulement, Ursula Haverbeck est sur les photos entourée de policiers allemands, qui l’escortent vers la sortie: elle a été évacuée du tribunal de Detmold, où elle voulait assister au procès de Reinhold Hanning, un ancien garde d’Auschwitz jugé pour complicité dans le meurtre de 170.000 personnes. Ursula Haverbeck n’a pu voir et entendre les audiences car elle a été prise à partie par plusieurs membres du public en raison des propos qu’elle tient depuis des années: l’Allemande de 87 ans nie l’existence du programme d’extermination des nazis et assure que le génocide des juifs était «le plus gros mensonge» de l’Histoire.

Des propos qui lui ont valu d’être condamnée, en novembre dernier, à dix mois de prison par un tribunal de Hambourg pour «incitation à la haine». Face aux juges, Ursula Haverbeck avait maintenu ses propos, qualifiant le texte en vertu duquel elle était poursuivie de «loi destinée à pérenniser un mensonge». En 2009, la «mamie nazie», comme la surnomme le quotidien «Bild», avait été condamnée à verser 2.700 euros pour avoir menacé la présidente du Conseil central des juifs d’Allemagne, souhaitant «un nouveau pogrom».

Une "combattante intrépide pour la liberté"

Mais Ursula Haverbeck n’a que faire des condamnations. Sur son site Internet, elle se présente comme «une représentante du révisionnisme historique» et une «combattante intrépide pour la vérité». Elle partageait ce «combat» avec son mari, Werner Georg Haverbeck, un militant d’extrême droite décédé en 1999. Tous deux avaient fondé, en 1963, le Collegium Humanum, un «établissement d’enseignement» interdit en 2008, soupçonné de regrouper des négationnistes.

En 2010, le Länder de la Thuringe s’était attiré les foudres de toutes parts en vendant à un groupe fondé et anciennement dirigé par Ursula Haverbeck un manoir, sensé devenir un mémorial pour les victimes allemandes de la Seconde guerre mondiale. La demeure d’un millier de mètres carrés appartenait aux autorités locales, qui pensaient le vendre à une femme voulant organiser des séminaires et la proposer à la location, rappelle le «Spiegel». Mais malgré la médiatisation de cette affaire, la vente était impossible à annuler dans l’immédiat.


http://www.parismatch.com/Actu/Internat ... ces-912473

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbeck)

Postby phdnm » 1 year 2 weeks ago (Mon Apr 11, 2016 6:23 am)

Ursula Haverbeck à nouveau poursuivie


La "Grande Dame allemande", Ursula Haverbeck, 87 ans, déjà condamnée à 10 mois de prison (le jugement n'est pas encore exécutoire), est à nouveau poursuivie, toujours pour les mêmes raisons c'est-à-dire pour ses propos révisionnistes, par le ministère public de Bielefeld et son procès aura lieu le 11 octobre devant le tribunal cantonal de Bad Oeynhausen (Rhénanie-du-Nord-Westphalie).

On se souvient qu'Ursula Haverbeck avait voulu assister à Detmold au procès de l'ancien gardien de camp Reinhold Hanning, 94 ans, et qu'elle en avait été empêchée par les autorités en raison du "tumulte" que sa présence provoquait.

Dans une lettre au maire de Detmold, elle s'insurgeait contre le traitement dont elle avait été l'objet et réitérait ses propos délictueux selon lesquels le camp d'Auschwitz avait été un camp de travail mais jamais un camp d'extermination.

Source : http://www1.wdr.de/nachrichten/westfalen-lippe/holocaust-prozess-100.html

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2036
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Robert Faurisson : une grande dame allemande (U.Haverbeck)

Postby phdnm » 7 months 3 weeks ago (Sat Sep 03, 2016 11:42 am)

Ursula Haverbeck condamnée à 8 mois de prison ferme


La "Grande Dame" allemande Ursula Haverbeck, 87 ans, est passée devant les juges de Detmold le 2 septembre.

Le soir même, l'Associated Press annonçait qu'elle était condamnée à 8 mois de prison ferme pour révisionnisme.

Elle devrait faire appel de cette décision, comme elle a fait appel de la décision de novembre 2015 qui la condamnait déjà à 10 mois de prison
ferme.

Quel nouveau crime Ursula Haverbeck a-t-elle commis ? Rappelons n/message du 11 avril 2016 annonçant ses poursuites :

<< [Ursula avait voulu] assister à Detmold au procès de l'ancien gardien de camp Reinhold Hanning, 94 ans, et qu'elle en avait été empêchée par les autorités en raison du "tumulte" que sa présence provoquait. Dans une lettre au maire de Detmold elle s'insurgeait contre le traitement dont elle avait été l'objet et réitérait ses propos délictueux selon lesquels le camp d'Auschwitz avait été un camp de travail mais jamais un camp d'extermination. >>

C'est donc cette lettre au maire de Detmold qui lui a valu ce procès...


Return to “Forum Révisionniste en Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest