Canada: Deux professeurs persécutés

Moderator: Moderator

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2865
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Canada: Deux professeurs persécutés

Postby phdnm » 2 years 1 week ago (Tue Oct 04, 2016 10:59 pm)

Canada: Deux professeurs persécutés


Il ne fait pas bon vivre au Canada pour les révisionnistes...

Nous avons tous en tête le sort terrible qui a été celui du révisionniste germano-canadien Ernst Zündel (*) et de bien d'autres révisionnistes canadiens, comme, tout récemment, la persécution de Monika Schaefer, professeur de violon aux petites nattes dont nous avons souvent parlé.

Deux autres personnalités sont actuellement victimes de cette chasse aux sorcières :

- le Professor Anthony Hall, professeur titulaire à l'Université de Lethbridge, dans l'Alberta, qui avait déclaré que la lecture du livre de Gerard Menuhin (voy. nos messages à ce sujet) sur "l'Holocauste" l'avait amené à revoir bon nombre de ses idées, et qui, de plus, réclame un débat sur la question ; l'Université envisage de mettre fin à sa collaboration ;

- un enseignant de la Delta School en Colombie britannique, Brian Ruhe, qui, à la suite d'une expérience vécue dans un monastère de Thaïlande, enseigne depuis 20 ans la méditation et le bouddhisme dans cette école et, depuis deux ou trois ans, s'en prend ouvertement, non pas aux juifs en tant que juifs, mais au pouvoir des juifs ; le B'naï B'rith réclame son renvoi de la Delta School...

Monika Schaefer tient le coup. Les deux autres semblent plutôt bien armés... moralement !



(*) Pour en savoir plus sur cet homme exceptionnel (qui attend toujours, depuis sa sortie de prison en mars 2010, d'obtenir l'autorisation de retourner chez sa femme aux Etats-Unis !!!), voy. "Tabou" n° 15, entièrement consacré à Ernst Zündel, 208 pages + cahier photographique en couleur, disponible chez Akribeia : http://www.akribeia.fr/akribeia/960-tab ... -2008.html



http://ungraindesable.the-savoisien.com ... cut%C3%A9s


Un professeur de Lethbridge se dit victime d'une campagne de diffamation


4 octobre 2016

Le professeur à l'Université de Lethbridge Anthony Hall se défend des accusations de l'organisation de défense des droits des juifs B'nai Brith qui lui reproche de diffuser des théories complotistes et antisionistes.

Le spécialiste en études sur la globalisation dit être victime d'une campagne de diffamation. « Je suis calomnié, l'Université de Lethbridge est calomniée », a-t-il affirmé à l'émission de radio de CBC Calgary, Calgary Eyeopener.

L'organisation juive B'nai Brith s'est plainte à de nombreuses reprises auprès de l'Université de Lethbridge pour les écrits et les vidéos du professeur. Celui-ci apparaît dans des médias en ligne où il discute des attentats du 11 septembre comme étant un événement monté de toutes pièces avec, au centre du complot, Israël. Il remet aussi en cause, toujours en visant Israël, la fusillade au Parlement du Canada.

B'nai Brith accuse également Anthony Hall d'être un défenseur d'un débat ouvert sur l'Holocauste.

Faute de réponse de l'université, l'organisation a lancé une pétition en ligne pour demander le départ du professeur.

Son avenir en discussion

Anthony Hall répond qu'il est la cible de personnes qui sont en désaccord avec son travail. « La responsabilité me revient de défendre l'Université de Lethbridge et le principe de liberté académique pour toutes les facultés canadiennes parce que l'administration universitaire a laissé tomber sa responsabilité », a-t-il affirmé.

Le professeur dit avoir rencontré les dirigeants de l'institution postsecondaire et avoir reçu une proposition pour mettre fin à son contrat – ce que confirme l'Université dans un communiqué. Anthony Hall a refusé.


http://ici.radio-canada.ca/regions/albe ... tion.shtml



User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2865
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Canada: Deux professeurs persécutés

Postby phdnm » 2 years 1 week ago (Thu Oct 06, 2016 10:19 pm)

Le professeur de Lethbridge accusé d'antisémitisme est suspendu


6 octobre 2016

Le professeur accusé de promouvoir des théories complotistes et antisionistes a été suspendu par l'Université de Lethbridge.

Anthony Hall fait l'objet d'une enquête interne sur d'éventuelles violations de la Loi canadienne sur les droits de la personne, a fait savoir l'Université dans un communiqué.

L'organisation de défense des droits des juifs B'nai Brith avait demandé que le professeur soit renvoyé de son établissement pour avoir nié l'Holocauste et promu des théories antisémites.

Le professeur apparaît dans de multiples vidéos en ligne et a écrit plusieurs articles dans un média appelé American Herald Tribune.

Il y discute des attentats du 11 septembre 2001, et les décrit comme étant un événement monté de toutes pièces avec, au centre du complot, Israël. Il remet aussi en cause, toujours en visant Israël, la fusillade au Parlement du Canada, les événements de Paris ainsi que ceux de Sydney.

Le spécialiste en études sur la mondialisation avait déclaré être victime d'une campagne de diffamation.

L'Université assure que les étudiants de M. Hall pourront suivre leur programme avec un nouveau superviseur.


http://ici.radio-canada.ca/regions/albe ... iste.shtml

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2865
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Canada: Deux professeurs persécutés

Postby phdnm » 1 year 8 months ago (Tue Jan 17, 2017 2:43 pm)

Plainte contre un professeur qui accuse Israël d'être derrière le 11 septembre


17/01/2017

L'Université de Lethbridge affirme qu'elle a déposé une plainte auprès de la Commission des droits de la personne de l'Alberta au sujet d'un professeur de longue date soutenant, entre autres, qu'Israël est derrière le 11 septembre 2001.

Anthony Hall a été suspendu sans salaire en octobre à la suite des commentaires qu'il a faits dans des articles en ligne et des vidéos suggérant qu'il y avait une connexion sioniste aux attentats du 11 septembre 2001 et que les événements de l'Holocauste devraient être débattus ouvertement.

L'Université dit que son conseil d'administration a examiné si une plainte était justifiée et justifiable. « D'après les conclusions de cette évaluation, le conseil a décidé de présenter une plainte à la Commission des droits de la personne de l'Alberta contre M. Hall pour avoir publié des déclarations, seul et en collaboration avec d'autres, qui peuvent être considérées comme étant odieuses, méprisantes et discriminatoires », a déclaré l'Université dans un communiqué lundi.

Par ailleurs, l'administration examine des plaintes déposées contre Anthony Hall par des membres de la communauté universitaire.

L'université a aussi déclaré que la rémunération de Anthony Hall avait été rétablie vu la durée que pourrait prendre le processus avec la Commission des droits de la personne de l'Alberta. Une porte-parole de la Commission a déclaré que cela peut prendre des années avant que le tribunal puisse entendre une plainte.

À l'Université depuis 26 ans

Anthony Hall, un professeur titulaire qui a enseigné les études américaines, l'éducation libérale et la mondialisation au cours de ses 26 ans à l'Université, a dit qu'il a reçu la semaine dernière une lettre datée du 19 décembre du président de l'établissement, Michael Mahon, l'informant de la plainte.

Dans la lettre que M. Hall a communiquée à la Presse canadienne, M. Mahon déclare que, outre la rémunération, toutes les autres conditions de la suspension demeurent inchangées. Anthony Hall est interdit d'enseignement ou de supervision des étudiants et ne peut mener des recherches au nom de l'Université, utiliser son affiliation à celle-ci ou se rendre sur le campus.

Anthony Hall a déclaré que la plainte est un moyen pour l'administration de manoeuvrer autour de la convention collective avec le corps professoral.

L'Association des professeurs de l'Université de Lethbridge et l'Association canadienne des professeurs d'université ont toutes deux critiqué la suspension de Anthony Hall avant toute constatation officielle d'actes répréhensibles.

Amanda Hohmann, une représente de l'association juive canadienne B'nai Brith, a dit qu'elle était satisfaite de la façon dont l'Université a réglé la situation et a indiqué que la réintégration de la rémunération ne signifie pas que M. Hall est exonéré pour autant.


http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1011259/plainte-commission-droits-personne-professeur-universite-lethbridge-anthony-hall

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2865
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Canada: Deux professeurs persécutés

Postby phdnm » 2 months 1 week ago (Thu Aug 09, 2018 10:27 pm)

Le professeur complotiste de l'Université de Lethbridge prend sa retraite


9 août 2018

Anthony Hall, un professeur controversé de l'Université de Lethbridge, prendra sa retraite cet automne. Il a été suspendu sans salaire en octobre 2016 après avoir fait la promotion de théories conspirationnistes.

Anthony Hall est notamment accusé d’avoir nié l’Holocauste et promu des théories antisémites. Il considère par ailleurs que les attentats du 11 Septembre sont un événement monté de toutes pièces par les Israéliens.

Même si l'Université avait porté plainte auprès de la Commission des droits de la personne de l’Alberta, Anthony Hall avait pu reprendre son poste en novembre 2017. Le professeur s'était défendu en disant jouir d’une liberté pédagogique et qu'il devrait être autorisé à enseigner à sa façon.

Le professeur titulaire a enseigné les études autochtones, l'éducation libérale et la mondialisation au cours de ses 26 années à l'Université.

B'nai Brith Canada, une organisation de défense des droits des Juifs, a publié mercredi une déclaration applaudissant ce départ à la retraite. « Il s'agit d'une victoire monumentale et déterminante pour les droits de la personne au Canada », dit son président, Michael Mostyn.

« B'nai Brith félicite ceux qui nous ont soutenus et qui ont continué de faire pression sur l’Université, mais aussi le gouvernement de l'Alberta et, finalement, Hall lui-même », ajoute-t-il.

« Les étudiants ne devraient pas être victimes de la haine et de la xénophobie de Hall, qui n'ont manifestement pas leur place dans un milieu universitaire », conclut Michael Mostyn.


https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/11 ... holocauste


Return to “Forum Révisionniste en Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests