Belgique : 7.000 policiers ont suivi la formation Holocauste

Moderator: Moderator

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 2945
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Belgique : 7.000 policiers ont suivi la formation Holocauste

Postby phdnm » 6 months 4 days ago (Wed Jun 06, 2018 8:35 am)

7.000 policiers ont suivi la formation Holocauste


06 juin 2018

La police belge veut s’ouvrir encore davantage à la mémoire du passé et aux droits de l’homme vécus au quotidien.

Près de 7.000 policiers, aspirants et collaborateurs actifs des forces de police, dont 1.757 l’an passé, ont suivi la formation Holocauste. Et parmi eux, des policiers provenant de Wallonie et de la Région bruxelloise, nous explique hier la commissaire Ellen Van den Broeck, principale coordinatrice de ce projet ayant pour cadre, à Malines, la caserne Dossin.

Cette caserne que les Allemands utilisèrent comme camp de transit pour déporter plus de 25.000 Juifs et 350 Tziganes vers Auschwitz-Birkenau et plusieurs autres camps plus petits, dont peu revinrent.

Lancée en 2014 par la commissaire générale (alors Catherine De Bolle), la formation Holocauste n’a pas seulement pour objectif de rappeler aux policiers l’horreur de la Shoah. Elle va bien au-delà. Comme l’explique la commissaire Van den Broeck, l’ambition est de placer concrètement le policier devant les difficultés qui l’attendent aujourd’hui.

La formation Holocauste apprend que si des policiers ont collaboré avec l’occupant, d’autres ont résisté aux nazis et refusé d’obéir aux Allemands qui ordonnaient, comme à Bruxelles et Anvers, de participer à des rafles. Ce fut le cas à Deurne où 43 policiers résistants des groupes Witte Brigade et Fidelio furent déportés vers les camps de la mort, dont huit seulement revinrent.

Qu’auriez-vous fait ? Et si vous receviez des ordres contraires aux droits de l’homme, des ordres contraires à votre conscience ? La Formation Holocauste, Police et Droits de l’homme, pousse à la réflexion sur des situations susceptibles d’être rencontrées. Des collègues ont tabassé un SDF : comment réagir alors qu’un grand principe à la police veut qu’on ne se dénonce pas mutuellement ?

C’est toute la problématique des dilemmes moraux, de l’exécution aveugle des ordres.

Pour la commissaire Van den Broeck, "il existe toujours une marge de manœuvre pour agir avec justesse".

Une vingtaine d’accompagnateurs francophones participent à cette formation Holocauste dont l’idée est venue des États-Unis (avec la participation du Holocaust Memorial Museum de Washington).

Adossée à la formation de base des écoles de police (en particulier à l’APPEV, l’académie de police du Hainaut Emilien Vaes), elle n’est pas obligatoire. Certains chefs de corps ont décidé en revanche de l’encourager. C’est une formation d’une journée, souvent le lundi ou le mercredi - la caserne est alors fermée aux civils.

Elle marque le policier. La plupart d’ailleurs la trouvent "trop courte". Les prochaines dates, pour les corps de police francophones (pol fed comprise), sont les 13 et 18 juin.


http://www.dhnet.be/actu/faits/7-000-po ... 3bbaa5b724



Return to “Forum Révisionniste en Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 19 guests