Eure : une peine de 18 mois de prison requise pour négationnisme

Moderator: Moderator

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 3284
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Eure : une peine de 18 mois de prison requise pour négationnisme

Postby phdnm » 3 weeks 1 day ago (Sat Nov 16, 2019 12:51 am)

Eure : une peine de 18 mois de prison requise pour négationnisme


Correctionnelle. Un Eurois, poursuivi pour négation de crimes contre l’Humanité et provocation et appel à la haine raciale, risque 18 mois de prison avec sursis pour des écrits antisémites.

14 novembre 2019

Après un an de reports, de changement d’avocat et d’audiences-relais, le dossier de Philippe Di Costanzo est enfin arrivé devant le tribunal d’Évreux mardi en fin d’après-midi. Ce septuagénaire installé à Breteuil est poursuivi pour une série d’écrits à forte connotation antisémite sur sa page Facebook. D’ailleurs, si la période retenue par la justice est limitée (octobre-novembre 2017), le retraité eurois avait tenu des propos similaires avant et surtout après. Même ses auditions devant les policiers parisiens, d’abord en charge de l’affaire à la suite de la plainte déposée dans la capitale par l’Organisation juive européenne, ou les gendarmes de Verneuil-d’Avre-et-d’Iton n’ont modéré ce que le parquet a qualifié de « seule idée obsessionnelle, une passion haineuse. »

Pour Philippe Di Costanzo, les Juifs « étaient bien soignés à Auschwitz » ; des personnalités comme Élie Wiesel ou Simon Wiesenthal « ont menti » sur les camps de la mort « dont on n’a aucune preuve évidente » ; « la pornographie et la pédo-pornographie sont les armes secrètes des Juifs pour ruiner la chrétienté » ; le génocide arménien doit être imputé « aux Juifs turcs ». Loin de renier ses propos en bloc, l’Eurois assure même avoir, dans les documents portés à la connaissance du tribunal, « fourni les preuves de l’inhumanité juive anti-chrétienne. » À la barre, il ne fait machine arrière que sur un point : « Je regrette d’avoir écrit que la seule chose que les Juifs n’ont pas volé, ce sont les pogroms. J’ai retiré cette phrase. »

Sûr de son fait, citant l’écrivain Louis-Ferdinand Céline aussi bien que le négationniste Robert Faurisson, Philippe Di Costanzo est décrit comme « très érudit », par l’expert-psychiatre, mais aussi doté d’une « personnalité psycho-rigide » que le prévenu reconnaît d’ailleurs.

Pour Mes Malinbaum et Sicsic, représentant l’association Avocats sans frontières qui s’est portée partie civile, le mis en cause « n’a qu’une obsession : les Juifs et rien que les Juifs, source du mal sur cette planète. C’est de l’antisémitisme que M. Di Costanzo soutient à la barre, c’est un obscurantisme qui n’a d’autre but que de semer la haine. » L’intéressé, lui, minimise : « Je n’ai jamais été censuré par Facebook. C’est bien la preuve que ce n’est pas grave. »

« La liberté d’expression doit s’appliquer »

Pour son avocate, Me Grimault, « on n’est pas dans la morale, mais dans le droit. La liberté d’expression doit s’appliquer, je dirais, au-dessus de tout. Grâce à l’OJE, à la presse, au parquet de Paris et à celui d’Évreux qui a décidé de poursuivre, M. Di Costanzo aura une audience comme il n’en a jamais eu. Ce qu’on peut reprocher à mon client, c’est qu’il fait des comparaisons, certes douteuses, mais on n’est pas dans la négation de la Shoah. » Elle a donc demandé la relaxe complète de son client.

Le ministère public a requis, pour sa part, 18 mois de prison avec sursis et 5 000 € d’amende. Le jugement, mis en délibéré, sera connu le jeudi 19 décembre.


https://www.paris-normandie.fr/actualites/faits-divers/eure-une-peine-de-18-mois-de-prison-requise-pour-negationnisme-IF15898011?fbclid=IwAR29SliC6YNbde8r50p3WkeCRIve4Gc3Db7UaGj5CCFAFkqtVFvzTQTS5UQ

Métaphrase
Member
Member
Posts: 41
Joined: Thu Jan 05, 2017 3:11 am

Re: Eure : une peine de 18 mois de prison requise pour négationnisme

Postby Métaphrase » 1 week 6 days ago (Sun Nov 24, 2019 7:01 pm)

phdnm wrote:
Eure : une peine de 18 mois de prison requise pour négationnisme


Correctionnelle. Un Eurois, poursuivi pour négation de crimes contre l’Humanité et provocation et appel à la haine raciale, risque 18 mois de prison avec sursis pour des écrits antisémites.

14 novembre 2019

Après un an de reports, de changement d’avocat et d’audiences-relais, le dossier de Philippe Di Costanzo est enfin arrivé devant le tribunal d’Évreux mardi en fin d’après-midi. Ce septuagénaire installé à Breteuil est poursuivi pour une série d’écrits à forte connotation antisémite sur sa page Facebook. D’ailleurs, si la période retenue par la justice est limitée (octobre-novembre 2017), le retraité eurois avait tenu des propos similaires avant et surtout après. Même ses auditions devant les policiers parisiens, d’abord en charge de l’affaire à la suite de la plainte déposée dans la capitale par l’Organisation juive européenne, ou les gendarmes de Verneuil-d’Avre-et-d’Iton n’ont modéré ce que le parquet a qualifié de « seule idée obsessionnelle, une passion haineuse. »

Pour Philippe Di Costanzo, les Juifs « étaient bien soignés à Auschwitz » ; des personnalités comme Élie Wiesel ou Simon Wiesenthal « ont menti » sur les camps de la mort « dont on n’a aucune preuve évidente » ; « la pornographie et la pédo-pornographie sont les armes secrètes des Juifs pour ruiner la chrétienté » ; le génocide arménien doit être imputé « aux Juifs turcs ». Loin de renier ses propos en bloc, l’Eurois assure même avoir, dans les documents portés à la connaissance du tribunal, « fourni les preuves de l’inhumanité juive anti-chrétienne. » À la barre, il ne fait machine arrière que sur un point : « Je regrette d’avoir écrit que la seule chose que les Juifs n’ont pas volé, ce sont les pogroms. J’ai retiré cette phrase. »

Sûr de son fait, citant l’écrivain Louis-Ferdinand Céline aussi bien que le négationniste Robert Faurisson, Philippe Di Costanzo est décrit comme « très érudit », par l’expert-psychiatre, mais aussi doté d’une « personnalité psycho-rigide » que le prévenu reconnaît d’ailleurs.

Pour Mes Malinbaum et Sicsic, représentant l’association Avocats sans frontières qui s’est portée partie civile, le mis en cause « n’a qu’une obsession : les Juifs et rien que les Juifs, source du mal sur cette planète. C’est de l’antisémitisme que M. Di Costanzo soutient à la barre, c’est un obscurantisme qui n’a d’autre but que de semer la haine. » L’intéressé, lui, minimise : « Je n’ai jamais été censuré par Facebook. C’est bien la preuve que ce n’est pas grave. »



« La liberté d’expression doit s’appliquer »

Pour son avocate, Me Grimault, « on n’est pas dans la morale, mais dans le droit. La liberté d’expression doit s’appliquer, je dirais, au-dessus de tout. Grâce à l’OJE, à la presse, au parquet de Paris et à celui d’Évreux qui a décidé de poursuivre, M. Di Costanzo aura une audience comme il n’en a jamais eu. Ce qu’on peut reprocher à mon client, c’est qu’il fait des comparaisons, certes douteuses, mais on n’est pas dans la négation de la Shoah. » Elle a donc demandé la relaxe complète de son client.

Le ministère public a requis, pour sa part, 18 mois de prison avec sursis et 5 000 € d’amende. Le jugement, mis en délibéré, sera connu le jeudi 19 décembre.


https://www.paris-normandie.fr/actualites/faits-divers/eure-une-peine-de-18-mois-de-prison-requise-pour-negationnisme-IF15898011?fbclid=IwAR29SliC6YNbde8r50p3WkeCRIve4Gc3Db7UaGj5CCFAFkqtVFvzTQTS5UQ


De nos jour, la France ne rend plus la justice, elle la vomit!


Return to “Forum Révisionniste en Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 8 guests