Les visiteurs d'Auschwitz seront désinfectés pour lutter contre le coronavirus

Moderator: Moderator

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 3556
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Les visiteurs d'Auschwitz seront désinfectés pour lutter contre le coronavirus

Postby phdnm » 2 months 1 hour ago (Thu Jun 04, 2020 1:24 am)

Les visiteurs d'Auschwitz seront désinfectés pour lutter contre le coronavirus


03/06/2020

Une nouvelle entrée a été aménagée spécialement pour accéder au site d'Auschwitz avant sa réouverture : « Nous sommes le premier musée au monde à appliquer cette solution innovante ».

Il est difficile de nier que l'idée de voir les visiteurs aspergés de désinfectant lorsqu'ils entrent à Auschwitz a le potentiel d'évoquer des souvenirs troublants.

Mais alors que le mémorial et musée d'Auschwitz-Birkenau prévoit sa réouverture après avoir fermé ses portes au plus fort de la pandémie de coronavirus, il a annoncé que dans le but de rendre les visites sur le site de l'ancien camp d'extermination nazi aussi sûres que possible, un « portique d'assainissement », premier du genre, a été installé devant l'entrée du musée.

Le but de cette installation est de limiter le risque de propagation du coronavirus, « ainsi que d'autres virus et bactéries qui peuvent être introduits à l'intérieur, par exemple sur les vêtements », selon le communiqué de presse du musée.

Aucune date de réouverture n'a encore été fixée, mais une annonce est attendue prochainement.

La nouvelle installation a été développée spécialement pour le musée polonais. Il s'agit d'une version modifiée d'un appareil créé par l'Université de Technologie de Silésie en partenariat avec une startup afin de protéger les hôpitaux des virus. Le design a remporté des prix lors d'un concours organisé par l'Organisation mondiale de la santé et l'Organisation mondiale du tourisme.

« Nous sommes heureux que nous soyons le premier musée au monde à appliquer cette solution innovante », a déclaré le directeur du musée, Piotr Cywiski.

Le Dr Anna Wawrzyk, épidémiologiste travaillant pour le musée d'Auschwitz, a déclaré que le processus de désinfection à l'entrée du musée prendrait moins de temps que le modèle d'origine des hôpitaux. Le type de désinfectant est également différent : dans les hôpitaux, il est à base de chlore, tandis que le musée utilisera du peroxyde d'hydrogène.

Il a également été adapté au grand nombre de visiteurs qui viennent quotidiennement sur le site. À leur entrée, on leur dira comment se comporter lorsqu'ils se déplaceront dans le système de désinfection automatisé.

« Lors des visites de groupe, la pompe est activée après que la première personne est entrée dans la porte, tandis que chaque personne suivante détectée par un capteur laser active les buses et les signaux sur le panneau lumineux », a déclaré Magdalena Bogacka, coordinatrice de l'équipe de conception du portique de désinfection.

En plus de la porte, le musée a annoncé des mesures plus conventionnelles pour protéger les visiteurs contre les virus, comme l'installation de systèmes d'assainissement des mains sans contact. Il entend réduire le nombre de visiteurs autorisés dans chaque groupe et également réduire le nombre de visiteurs sur le site à tout moment. Les visiteurs seront également tenus de maintenir une distance sociale tout au long de leur séjour au musée.


https://www.haaretz.com/world-news/euro ... -1.8890794

[C’est plutôt à la sortie que les visiteurs auraient besoin d’être désintoxiqués…

Par ailleurs, le peroxyde d'hydrogène n’est pas un mélange anodin en fonction de sa concentration. Selon la fiche toxicologique No 123 de l’INRS : « L’inhalation de vapeurs ou de brouillard de peroxyde d’hydrogène concentré peut provoquer, dans un premier temps, une inflammation sévère du nez, de la gorge et des voies respiratoires. Si l’exposition se poursuit, elle peut amener un œdème pulmonaire, des signes neurologiques (vertige, céphalées), des troubles digestifs (nausée, vomissement), et enfin des symptômes d’empoisonnement systémique grave (tremblements, engourdissement des extrémités, convulsions, perte de conscience). Chez des volontaires sains, l’inhalation de peroxyde d’hydrogène à des concentrations de 5 mg/m ne provoque pas d’irritation des voies respiratoires. Des effets graves avec embolies gazeuses artérielles ont pu être provoqués par l’instillation de peroxyde d’hydrogène dans des cavités fermées de l’organisme. Ces accidents ne se rencontrent pas lors d’expositions professionnelles. »]

BOCAGE-INFO - Dépêche No 113/2020

Return to “Forum Révisionniste en Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest