Des partisans de l'AfD inculpés parce qu'ils doutaient de l'existence des chambres à gaz

Moderator: Moderator

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 3283
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Des partisans de l'AfD inculpés parce qu'ils doutaient de l'existence des chambres à gaz

Postby phdnm » 3 months 3 weeks ago (Tue Aug 13, 2019 1:54 pm)

Des partisans de l'AfD inculpés parce qu'ils doutaient de l'existence des chambres à gaz


12/08/2019

En juillet 2018, les membres d’un parti politique ont visité le Mémorial du camp de concentration de Sachsenhausen à l'invitation d’Alice Weidel, députée et dirigeante de l'AfD. La visite a provoqué des poursuites pénales.

La visite des invités d’Alice Weidel, cheffe du groupe parlementaire AfD, au Mémorial du camp de concentration de Sachsenhausen, n’est pas
passée inaperçue. Un participant de 69 ans du Bade-Wurtemberg doit maintenant répondre devant le tribunal de district d'Oranienburg de
l’accusation de contestation de crimes contre l’humanité et d’atteinte à la paix des morts. Il aurait mis en doute l'existence de chambres à gaz
et contesté le caractère criminel des camps de concentration.

Le Parquet avait prononcé une ordonnance de condamnation qui a été confirmée par le tribunal de district d'Oranienburg. L'homme aurait dû payer une amende, mais il a fait appel. C'est pourquoi le tribunal a engagé une procédure publique.

L'enquête n’a rien retenu contre les autres invités d’Alice Weidel, députée d’une circonscription des bords du lac de Constance : ils n’ont fait aucune déclaration litigieuse et ils n’ont pas participé à la conspiration. La présence du groupe le 10 juillet 2018 au Mémorial d’Oranienburg (Oberhavel) avait déclenché un scandale international, raison pour laquelle des enquêtes avaient été diligentées.

Immédiatement après la publication d’un article du « Tagesspiegel », fin août, la police du Brandenburg a disculpé le groupe politique des allégations dont il faisait l’objet. Le procureur Neuruppin avait promptement entendu le guide du Mémorial qui avait pris en charge le groupe AfD lors de sa visite du Mémorial du camp de concentration.

L’audition de ce témoin a confirmé certaines allégations. L’enquête a été difficile, car l’Office fédéral de la presse avait détruit la liste des participants.

Selon la fondation Brandenburg Memorials, plusieurs membres du groupe avaient mis en doute l'existence des chambres à gaz. Plusieurs visiteurs de l'AfD avaient minimisé et relativisé les crimes des camps de concentration et déclaré que le guide du Mémorial était un incompétent et un manipulateur. Ce dernier avait alors interrompu la visite. Le voyage à Berlin, au cours duquel le Mémorial a été visité, a été financé par l'Office fédéral de la presse, comme c’est souvent le cas avec les parlementaires du Bundestag.

Avec Alice Weidel, un porte-parole de l'AfD au Bundestag, Christian Lüth, était impliqué dans ce scandale. C’était une initiative de l’Office fédéral de la presse, avec lequel Alice Weidel avait fixé le programme avec d’autres personnes. Alice Weidel n'était pas présente lors de la visite du Mémorial. Un responsable de l'AfD a déclaré que les visiteurs du 10 juillet n'avaient pas nié l'Holocauste mais qu'ils avaient tenus de propos critiques concernant des points de détail.

https://amp.tagesspiegel.de/berlin/weil ... 95624.html


[Gonflé à bloc, le Zeppelin de Mme Weidel a explosé en plein vol en survolant les « chambres à gag » du camp de Sachsenhausen. Les passagers avaient tous des parachutes sauf un. Martin Broszat, directeur de l’Institut d’histoire contemporaine de Munich, a reconnu en 1960 qu’il n’y avait jamais eu de gazage homicide sur le territoire du Troisième Reich, donc y compris à Sachsenhausen.]


La révision de 1960 : il n'y a pas eu un seul « gazage » dans tout l'ancien Reich

http://robertfaurisson.blogspot.com/1974/12/

BOCAGE-INFO - Dépêche No 160/2019

User avatar
phdnm
Valuable asset
Valuable asset
Posts: 3283
Joined: Tue Jun 05, 2012 12:11 pm

Re: Des partisans de l'AfD inculpés parce qu'ils doutaient de l'existence des chambres à gaz

Postby phdnm » 1 month 4 weeks ago (Wed Oct 09, 2019 6:58 am)

Oranienburg : un procès pour négationnisme visant le camp de concentration de Sachsenhausen reporté


8 octobre 2019

L’audience prévue contre un ressortissant du Bade-Wurtemberg âgé de 69 ans, qui aurait nié l'existence de chambres à gaz en visitant le Mémorial du camp de concentration de Sachsenhausen, a été reportée à la suite d'un échec procédural. L’inculpé et son avocat ne s'étaient pas présentés mardi devant le tribunal de district d'Oranienburg pour négationnisme et pour trouble à l'ordre public.

A l’ouverture de la séance, la juge qui présidait, Barbara Speidel-Mierke, n’a pas été en mesure de conclure que la convocation avait été reçue en temps utile par l’accusé. Ceci parce que l’accusé de réception de la convocation n'a pas été reçu par le tribunal, a déclaré la juge. Par conséquent, une nouvelle date devrait être programmée pour cette année encore.

En juillet 2018, l'homme a visité le Mémorial avec un groupe de la circonscription électorale d’Alice Weidel, députée de l'AfD au Parlement. Selon l’accusation, l'accusé aurait dit que les chambres à gaz n’ont existé qu’aux Etats-Unis. Le procureur Neuruppin avait accusé l'inculpé de négationnisme et d’offense à la paix des morts et voulait demander à son encontre une amende de 80 jours-amendes pour un total de 4000 euros, peine qui avait été prononcée par le tribunal de district mais l’homme de 69 ans avait recouru contre le jugement de première instance.

A maintes reprises, les participants du groupe de visiteurs s’étaient fait remarquer en juillet 2018 par des commentaires déplacés, a rapporté le porte-parole de la Fondation du Mémorial, Horst Seferens. Les responsables avaient quitté les lieux au bout d'une heure et le groupe avait été expulsé du Mémorial. « Nous n'avons jamais eu de cas semblable auparavant », a déclaré Seferens. Le site commémoratif attire environ 700 000 visiteurs chaque année, a-t-il déclaré. Il n’y aurait eu que deux ou trois incidents avec des commentaires problématiques.

Dans le camp de concentration de Sachsenhausen, plus de 200 000 personnes ont été emprisonnées entre 1936 et 1945. Des dizaines de milliers d'entre eux ont été assassinés ou sont morts de faim, de maladies et des conséquences du travail forcé. En 1942, une installation a été construite à Sachsenhausen avec un crématorium, une chambre d’exécution camouflée pour tuer les prisonniers d’une balle dans la nuque et une chambre à gaz.

https://www.t-online.de/region/id_86582 ... latzt.html

BOCAGE-INFO - Dépêche No 195/2019

Marley775
Member
Member
Posts: 70
Joined: Tue Jul 19, 2016 5:50 pm

Re: Des partisans de l'AfD inculpés parce qu'ils doutaient de l'existence des chambres à gaz

Postby Marley775 » 1 month 4 weeks ago (Wed Oct 09, 2019 8:11 am)

l'accusé aurait dit que les chambres à gaz n’ont existé qu’aux Etats-Unis


Comment a-t-il osé ? Blague à part, c'était bien envoyé. Surtout symbolique lors de la visite d'un camp comme Sachsenhausen où si je ne m'abuse, les soviétiques ont tenté d'y introduire le bobard sans trop de succès.


Return to “Forum Révisionniste en Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests